Retrosun Pixel game

Étape 1 : Connaître le genre de son jeu.

Comme en littérature (roman, essais) il y a différents types de genres dans le domaine du jeu vidéo.

Choisir le type de jeu :

  • First Person Shooter : jeu de tir à la première personne
  • arcade
  • Rôle Playing Game : jeux de rôle
  • Reflexe, puzzle, détective
  • Survival horror
  • Infiltration & espionnage
  • Sport

Si vous n’avez pas d’idée du style de jeu à cibler, vous pouvez rejouer à plusieurs styles de jeux sur pc, téléphone ou console pour vérifier ce qui vous plait vraiment.

Trouvez et testez un maximum de  jeux qui se rapprochent de près ou de loin de votre idée vous permettra de garder les meilleurs concepts pour votre jeu.

Vous devriez viser un petit projet de prototypage pas un truc pharaonique dès le début. Un bon exercice peut être de réaliser une boucle de gameplay.

Étape 2 : Vous envisagez de faire un jeu en 2D ou en 3D ?

a) Si vous choisissez la voie de la 2D :

Sachez que la voie de la 2D sera plus simple par rapport à la modélisation en 3D, en effet la 2D vous permet de faire des personnages plats (Super Mario, Street fighter). Vous pourrez apprendre l’animation classique bien que ça suppose aussi un apprentissage de l’animation de sprite. D’autre part la 2D peut être associé à des projets rétros en pixel art et sera plus accessible pour un débutant.

b) Si vous optez pour un projet en 3D :

La 3D suppose l’apprentissage d’un logiciel de modélisation 3D, c’est déjà un apprentissage en plus dans la création de votre projet, mais si vous avez la motivation ça reste réalisable.

EN SAVOIR PLUS  Article: Pixel Legends : Explorez l'héritage des jeux vidéo en pixel art

Étape 3 : Trouver le pitch de votre jeu.

En fonction du genre que vous aurez sélectionné certaines questions se profileront et vous permettront de préciser le but de votre jeu.Qu’est-ce que votre joueur doit réaliser ? Quel est l’objectif ? Qui sont les personnages ?

Étape 4 : Faire une veille graphique

Recherchez sur internet tous les graphismes que vous trouvez inspirants et réalisez un dossier sur votre ordinateur ou sur un tableau en ligne, Pinterest par exemple fera bien l’affaire pour cette étape.

Étape 5 : Réunir tous les éléments graphiques pour vous aider.

Si vous réalisez tout « à partir de zéro », ça peut être très formateur car vous devrez réaliser vous-même tous vos personnages, décors, animation de jeux. Cependant ça peut être aussi très chronophage. Du coup vous pouvez vous appuyer sur des contenus déjà réalisés pour mieux comprendre comment réaliser votre propre jeu. De nombreuses sources de contenu sont disponibles surItch.io, pour voir les projets indépendants déjà réalisés ou acheter des ressources (assets) pour commencer votre projet.

Étape 6 : Déterminer le listing de tous les logiciels dont vous aurez besoin pour réaliser votre projet.

Afin de mettre en place votre projet vous devrez  réunir tous les logiciels. Vous aurez ainsi besoin d’un logiciel de traitement d’images pour vos personnages, décors tel que Photoshop, mais également des logiciels d’animation 2D (after Effects, …), de création sonore (Fruity Loops)

a) Logiciel de traitement d’images :

  • Illustrator (images vectoriels )
  • Photoshop (JPG, PNG, GIF)

b) Moteur de jeu  :

  • Unity
  • Construct
  • Game Maker
  • Scratch
  • Unreal

c) Vidéos :

  • Illustrator (images vectoriels )
  • Photoshop (JPG, PNG, GIF)

d) Son

  • Fruity Loops

Vous devrez également déterminer le moteur de jeu que vous souhaitez utiliser en fonction du projet que vous ciblez. Cela dépendra de l’aspect général du jeu.

EN SAVOIR PLUS  Pixel art et musiques de jeux vidéo : comment ces deux éléments se complètent pour créer une expérience immersive ?

Si c’est de la 2D vous pouvez vous diriger vers Construct, Game maker studio ou même Scratch (pour avoir un aperçu de la programmation avec un système de briques.)

Étape 7 : Connaître votre profil

Etes-vous plutôt bon dans la partie logique ou dans la partie créative, êtes-vous prêt à porter les deux casquettes ? celles-ci sont complémentaires mais différentes.

Par exemple avez-vous prévu de coder votre jeu ou êtes-vous réfractaire au code et vous souhaitez vous orienter vers du Visual Scripting ?

Étape 8 : Avoir une méthodologie.

Savoir comment vous allez réaliser votre travail, quelles sont les tâches répétitives.

Étape 9 : Créer un planning ou l’art de gérer « sa flemme ». 

Bien que se faire un planning de travail ne soit pas particulièrement attreillant, vous passerez très probablement par des phases de « flémingite aiguës », ou vous n’aurez peut-être pas envie de vous relancer sur le développement de votre jeu. Si votre planning indique que c’est l’heure d’avancer sur un sujet alors vous serez peut être plus motivé pour avancer ;). Et si vous ne le faites pas, qui le fera ?

Étape 10 : Comprendre les logiciels et créer.

Vous pouvez avoir déjà une expérience avec certains logiciels, mais chaque projet est différent et il fort probable que vous devrez continuer à apprendre le fonctionnement de nouveaux logiciels, pour cela Youtube, les forums et les sites de formation en ligne seront d’une grande aide pour maîtriser un logiciel.

Étape 11 : L’union fait la force.

Vous pouvez réaliser votre jeu avec d’autres personnes, ainsi vous pourrez accélérer le développement de votre jeu et vous apprendrez aussi à travailler en équipe autour d’un projet commun.

EN SAVOIR PLUS  Pixel art et musiques de jeux vidéo : comment ces deux éléments se complètent pour créer une expérience immersive ?

Vous pouvez également participer à des Game jams pour apprendre aux côtés d’autres créateurs le temps de la réalisation d’un projet sur un weekend par exemple.

Étape 12 : Surmonter le blocage.

Au cours de la réalisation si une tâche vous semble complexe, vous pourrez la couper en plusieurs petites parties. Si le problème vous semble incompréhensible vous pouvez également demander sur des forums pour être aidé.

Étape 13 : Partager votre projet avec vos proches pour voir comment ils utilisent votre jeu.

Lorsque votre projet sera bien avancé, il serait bien de le faire tester à votre entourage, pour voir si les mécaniques de votre jeu fonctionnent bien.

Étape 14 : Réfléchir au gameplay et à l’expérience utilisateur.

Si vos testeurs/amis vous font remonter des éléments qui ne leurs paraissent pas logique ou qu’ils tournent en rond dans votre jeu, c’est qu’il peut y avoir un problème au niveau du gameplay et que certaines phases ne sont pas aussi intuitives que vous le pensiez.

Étape 15 : Une fois les bugs corrigés réexposer votre création à vos testeurs

Exposer son jeu régulièrement permet de garder sa motivation et d’affiner la réalisation de votre création.

Étape 16 : Travailler régulièrement.

Une règle facile à dire mais pas facile à réaliser, surtout si vous avez un ordinateur, netflix et tout un tas d’autres choses à faire.

Étape 17 : Ne pas « trop » dévier de son idée de départ.

Ou pas.

Source Youtube : Cubix, Doc Seven, Game dev Alliance,At0mium,Game maker toolkit, Brackeys.

Source Internet : developpez.com , jobsgame